dimanche, décembre 17, 2006

Maudit système pourri!!!

J'ai l'impression des fois que la vie m'a trop donné, que j'ai été trop chanceuse malgré tout (même si j'ai eu mon whole lot de m*** pis de misères). Je pense que j'ai des problèmes avec ma conscience....

Hier, chérieeeuh et moi on se ballade sur Mont-Royal. On arrête manger une crêpe chez Une crêpe?.. pis deux (ben quoi, la crêpe dessert banane Nutella m'appellait...). On marche encore, fouine ici et là, la vie est belle pis on est ensemble. Après un chocolat chaud et une tarte au framboise ( ya fallu pousser pour qu'a rentre...), on décide de rouler.. euh.. marcher un bout. Finalement, on est presque rentré à pied, on s'est rendu jusqu'au Loblaws Angus.

En chemin, on prend des petites rues pour éviter la circulation et le bruit et on longe un parc sur la rue Chapleau. Il y a une personne en fauteuil roulant qui est en plein milieu d'une intersection, pas mal plus loin. "kossé kafalà?" m'exclamais-je, et le démon de RBO qui sommeille en moi de me répondre tout haut et à voix haute:"heille tchèke ça, ya quelqu'un qui fait une tentative de suicide pis le char a été trop vite..."

Bon, ceux et celles qui connaissent mon humour plutôt acide savent très bien que je plaisante et que je ne pense pas une miette de ce que j'ai dit. C'est plutôt que j'ai une imagination débordante, nourrie de BD et de RBO qui me fait voir des choses qui n'existent pas (sauf dans ma tête). Bref on rigole un peu et on continue.

On marche, on marche et on finit par rejoindre la personne. Un homme. Qui semble peiner dans son fauteuil pour avancer et il est toujours en plein milieu de l'intersection, où les voitures circulent à grande vitesse. Je l'entend souffler (tsé un gnnnii de quand tu forces là...) et je lui demande: " Avez-vous besoin d'aide monsieur?"

Je l'ai poussé jusqu'à sa résidence qui était deux coins de rue plus loin. J'y pense encore. Et encore.

Il a l'âge de mon père. 57 ans.

Handicapé mais avec tout son cerveau, il a été placé dans une résidence pour personnes agées parce qu'il n'y a personne pour prendre soin de lui. Son seul plaisir est d'aller tous les jours nourrir les écureuils au parc, à 2 coins de rue. Il sort, à tous les jours, SEUL!!! pour aller nourrir les écureuils. Pouvez-vous imaginer combien de temps ça peut lui prendre????? Il se déplace en se poussant avec la jambe droite, le côté gauche est paralysé. Il n'y a personne pour l'accompagner, personne pour lui tenir compagnie et son seul plaisir est d'aller nourrir les écureuils. SEUL.

Ostie que je feel cheap. Me sent poche de me plaindre de ma job, de chiâler parce que j'ai des allergies, un rhume, un torticoli. Pis?? Ya des affaires ben pire que ça pauvre fille, ouvre tes yeux! Je me sens un peu trop choyée par la vie, il me semble que si je n'en redonne pas un peu je vais le regretter un jour.

J'en ai parlé longuement avec mon chérieeeuh (qui était indigné que personne ne sorte avec ce monsieur pour sa promenade quotidienne, welcome to Québec mon amour!), de mes sentiments, de mon "j'feel cheap" qui revient souvent dans la conversation quand on aborde ces sujets-la. De son coté, c'est avec les enfants qu'il voudrait donner du temps, être grand frère ou quelque chose comme ça. Mais comme on essaie d'avoir un bébé, il trouve que ce n'est pas une bonne idée de s'investir auprès d'un enfant autre que le sien. Totalement d'accord.
Moi c'est avec les personnes agées. Je ne crois pas que je serais capable d'en prendre soin physiquement (laver, vêtir, etc) mais j'ai une certaine aisance à leur parler, ça ne me fige pas. Les enfants me figent, les aînés ont tellement de choses à raconter, tellement de temps à tuer! Je me dit que je devrais prendre mes dimanches après-midi et aller jouer aux cartes, au toc, au bingo, n'importe quoi mais aller tenir compagnie à des gens qui sont seuls. Me semble que ça leur ferait un divertissement. Pis que ça me ferait du bien à l'âme.

J'en parle là, pis j'feel cheap. Poche.

4 commentaires:

cynthiagd a dit...

c'est vrai que les "p'tits vieux" sont trop souvent laissé seuls à eux-mêmes. C'est plate car ils ont bûché toute leur vie pour tout donné à leur enfants et aujourd'hui, ils sont où ses enfants-là quand c'ets le temps de rendre la pareil à leur parents??? Je sais que je généralise mais ça arrive trop souvent.
Je trouve que c'est une bonne idée que tu as eu de prendre du temps pour eux le dimanche.

rafales a dit...

Moi aussi dpeuis quelque temps c'est quelque chose qui m'appelle....

bénévoler pour les personnes agées!!!

Bravo pour la belle prise de conscience!!!! Tu m'a amenée à faire de même!!

Anonyme a dit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.
cindy a dit...

pkoi ne pas prendre de temps pour sortir, 1 fois par semain au pire, avec le meme monsieur! L'ammener au parc et lui tenir compagnie?